Normal view MARC view

Le Biffou [Images animées] : carnaval à St Martin Vésubie / Alain Bedos, réal. ; André Carenini, Hubert Tassy, scénar. ; conseillers Musicologiques, Yves Rousguisto et Patrick Vaillant

Auteur principal: Bedos, Alain, Metteur en scène ou RéalisateurCo-auteur: Carénini, André, AuteurAuteur secondaire: Tassy, Hubert, AuteurTitre uniforme: Films documentaires[Europe], FranceLangue :françaisPays : France.Édition : Meudon : CNRS Audiovisuel, 1993Description : 1 vidéocassette (VHS) (28 min) : sd., coul. ; 1/2 inRésumé : Scènes de carnaval dans un village du haut pays niçois, Saint-Martin Vésubie. Le dimanche gras, le char de sa Majesté Titou, le "tout petit monarque", et son cortège sont entraînés à travers le village au son des musiques de carnaval. Mais la tradition saint-martinoise est vivante surtout grâce au personnage du Biffou, le bouffon fouetteur, descendant d'Arlequin et apparenté à Polichinelle. Il parcourt à la course tout le village, armé d'une masse découpée en fines lamelles dont il frappe chacun au passage pour redonner l'inspiration, le souffle de vie au sortir de l'hiver. Le Biffou fait ainsi la tournée des maisons, guidé par deux Abbats portant des hallebardes et accompagné d'un porte-panier qui accumule les dons de victuailles. C'est la fête de la convivialité où chacun se doit d'ouvrir sa porte. Le Biffou doit aussi défendre sa bourse emplie de noix, symbole de fécondité, contre les enfants qui le harcèlent, mais il leur jette de temps à autre des friandises de son butin. Le lundi gras, le Biffou fait la tournée des maisons dans le haut du village. Et une dégustation de boudin et de vin chaud réunit tous les villageois. Le mardi gras, le Biffou vieil et sa troupe (il existe deux Biffous, le jeune et le vieux, marié dans l'année et donc porteur de fécondité) poursuivent la tournée dans le bas du village, puis les deux Biffous se retrouvent pour la visite des écarts. Ils mènent ensuite la grande mascarade sur la Place de la Frairie. Dans la nuit enfin, Sa Majesté Carnaval est incinérée sur un bûcher au milieu d'une farandole. L'essentiel du répertoire joué tout au long du carnaval par les orchestres locaux puise sa source dans les musiques traditionnelles des Alpes méridionales, avec quelques emprunts aux airs de fête occitans..Sujet - Nom commun : Carnavals France Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) Sujet - Forme : Films ethnographiques France SUDOC : 052020797
Item type Current location Call number Status Date due
VHS VHS CIRDOC-Mediatèca (Besièrs)
Mediatèca
394 BIF (Browse shelf) Available

Cop. : CNRS Audiovisuel ; Sténope Productions, 1993

Scènes de carnaval dans un village du haut pays niçois, Saint-Martin Vésubie. Le dimanche gras, le char de sa Majesté Titou, le "tout petit monarque", et son cortège sont entraînés à travers le village au son des musiques de carnaval. Mais la tradition saint-martinoise est vivante surtout grâce au personnage du Biffou, le bouffon fouetteur, descendant d'Arlequin et apparenté à Polichinelle. Il parcourt à la course tout le village, armé d'une masse découpée en fines lamelles dont il frappe chacun au passage pour redonner l'inspiration, le souffle de vie au sortir de l'hiver. Le Biffou fait ainsi la tournée des maisons, guidé par deux Abbats portant des hallebardes et accompagné d'un porte-panier qui accumule les dons de victuailles. C'est la fête de la convivialité où chacun se doit d'ouvrir sa porte. Le Biffou doit aussi défendre sa bourse emplie de noix, symbole de fécondité, contre les enfants qui le harcèlent, mais il leur jette de temps à autre des friandises de son butin. Le lundi gras, le Biffou fait la tournée des maisons dans le haut du village. Et une dégustation de boudin et de vin chaud réunit tous les villageois. Le mardi gras, le Biffou vieil et sa troupe (il existe deux Biffous, le jeune et le vieux, marié dans l'année et donc porteur de fécondité) poursuivent la tournée dans le bas du village, puis les deux Biffous se retrouvent pour la visite des écarts. Ils mènent ensuite la grande mascarade sur la Place de la Frairie. Dans la nuit enfin, Sa Majesté Carnaval est incinérée sur un bûcher au milieu d'une farandole. L'essentiel du répertoire joué tout au long du carnaval par les orchestres locaux puise sa source dans les musiques traditionnelles des Alpes méridionales, avec quelques emprunts aux airs de fête occitans.

VHS

CIRDOC - Institut occitan de cultura
Médiatèca Occitana
1, bis bld Du Guesclin
BP 180 - 34503 Béziers
Tel : 04 67 11 85 10